Le coup d’envoi de la Convention Citoyenne sur « le rôle de l’Allemagne dans le monde »

13. January 2021 Uhr

Ce soir (13 Janvier) marque le début de la deuxième Convention Citoyenne nationale composée de citoyen.ne.s de tout le pays tiré.e.s au sort. Au cours de dix sessions en ligne jusqu’au 20 janvier, les 160 citoyen.ne.s (169 avec les suppléant.e.s) tiré.e.s au sort élaboreront des recommandations sur la manière dont la République fédérale devrait se comporter sur la scène politique internationale à l’avenir.

Le président du Bundestag Dr Wolfgang Schäuble (assemblée nationale allemande) a assumé le patronage du projet de participation citoyenne nationale. « Les Conventions Citoyennes sont un outil prometteur pour permettre plus de participation et de dialogue dans la démocratie représentative », a-t-il affirmé, « elles ne sont pas en concurrence avec les mécanismes de décision parlementaire qui ont fait leurs preuves, mais sont un complément significatif qui peut aussi contribuer à approfondir la compréhension de la complexité des questions politiques et des processus décisionnels démocratiques. »

Marianne Birthler, qui interviendra en tant que présidente lors de la Convention Citoyenne, explique que « la démocratie et la liberté florissent, plus il y a de citoyen.ne.s engagé.e.s, critiques, et bien informé.e.s. Les personnes qui assurent un débat public vivant et constant, en vertu de nos valeurs constitutionnelles et sur un pied d’égalité avec les hommes et femmes politiques, sont les meilleur.e.s garants d’une société ouverte. Pour parvenir à un tel débat et à un intérêt commun, nous n’avons pas seulement besoin de médias sérieux mais aussi d’espaces et d’opportunités pour échanger en toute confiance. Idéalement, cela ne relier pas seulement la population à la politique, mais aussi des personnes de différentes générations, origines, professions, et modes de vie qui sinon n’échangent que rarement ensemble.

« Une Convention de citoyen.ne.s choisi.e.s au hasard réunit tout le pays autour de la même table. Cette Convention Citoyenne a pour but d’élaborer des recommandations sur le rôle de l’Allemagne en matière de politique étrangère, mais aussi de tester un nouveau module de participation politique. En chemin, nous acquérons des connaissances sur le format digital des Conventions Citoyennes », ajoute Claudine Nierth, porte-parole du Conseil d’administration pour l’association Mehr Demokratie, qui organise le projet en collaboration avec l’initiative d’Es geht LOS, en tant que projet pilote autonome et indépendant financièrement. « Les Convention Citoyennes tirées au sort peuvent résoudre le manque de proximité entre les citoyen.ne.s et le Parlement et apportent aux membres du Bundestag, une contribution majeure à leur processus décisionnel. Elles renforcent la confiance en la démocratie et peuvent enrichir la politique.

Dès aujourd’hui, les participant.e.s tiré.e.s au sort consacreront six mercredis soir et quatre samedis aux délibérations sur des questions précises qui font partie des cinq thèmes suivants : développement durable, économie et action, politique extérieure de l’Union européenne, paix et sécurité, démocratie et Etat de droit. Chaque personne tirée au sort sera affectée à un thème et échangera dessus au sein de petits groupes constamment modifiés. Les expert.e.s fourniront des informations sur les différentes perspectives qui existent concernant chaque thème sous-jacent, lors des présentations en ligne, et seront disponibles pour répondre aux questions. Toutes les consultations seront modérées professionnellement et documentées. Les participant.e.s qui sont tiré.e.s au sort se retrouvent à plusieurs reprises dans des plus grands groupes et votent à la fin sur les recommandations d’action en politique étrangère, qui seront présentées publiquement au Bundestag le 19 Mars sous la forme d’un rapport des citoyens.

La composition de la Convention Citoyenne correspond assez étroitement à la population allemande en termes de répartition des groupes d’âge, des sexes, des diplômes, des lieux de résidence et des tailles de domicile, et des origines migratoires. Les municipalités ont été tirées au sort en premier, puis des personnes sélectionnées au hasard dans le registre de population ont été contactées, et enfin les participant.e.s de la Convention Citoyenne ont été choisi.e.s parmi ceux qui avaient répondu. Ceux et celles avec le niveau d’étude le plus bas ont été ciblé.e.s en priorité  afin de représenter le plus possible la part qu’ils occupent dans la population dans son ensemble, au sein de la Convention Citoyenne. Le processus a été mené par les instituts partenaires ifok, IPG et nexus et a été financé grâce à la Fondation Robert Bosch, la Fondation Mercator, la Fondation Schöpflin, la Fondation Zeit et les fondations Open Society.

Calendrier, liste des expert.e.s consulté.e.s et informations de fond

Note à l’attention des rédacteurs : Les séances plénières officielles de la Convention Citoyenne (avec tous/toutes les participant.e.s) seront diffusées en direct sur la chaîne Youtube de Mehr Demokratie. Les sessions officielles des groupes sur les thèmes sous-jacents seront enregistrées et mises à disposition, avec un délai de publication, sur la chaîne youtube de Mehr Demokratie.

Pour plus d’informations : Caroline Vernaillen, Responsable mondiale des relations publiques chez Democracy International, +49 221 669 665 30, vernaillen(at)democracy-international(dot)org