Les thématiques abordées par la Convention Citoyenne sur « Le rôle de l’Allemagne dans le monde » ont été déterminées.

10. December 2020 Uhr

L'année prochaine, 160 personnes tirées au sort dans tout le pays discuteront du "Rôle de l'Allemagne dans le monde" au sein d'une Convention Citoyenne sous le parrainage du Président du Bundestag, Wolfgang Schäuble. Les différents thèmes qui seront abordés lors de la Convention Citoyenne ont maintenant été déterminés. Les dix sessions en ligne prévues porteront sur le rôle futur de l'Allemagne dans le monde dans les domaines de la paix et de la sécurité, de l'économie et du commerce, de la démocratie et de l'État de droit, du développement durable et de l'Union européenne.

Pour identifier les thèmes, les organisateurs/organisatrices et les instituts chargés de la mise en œuvre ont recueilli des contributions de nombreux secteurs de la société. En plus d'une enquête représentative, il y a eu quatre tables rondes préparatoires en ligne avec des participants tirés au sort qui ne sont pas présents à la Convention Citoyenne elle-même. En outre, tous les groupes parlementaires du Bundestag et d'importantes organisations de la société civile ont été invités à indiquer les thèmes qui, selon eux, devraient être abordés au sein de la Convention Citoyenne. Des experts en politique étrangère issus de ministères, d'instituts, d'associations et de fondations ont également apporté leurs sujets et questions.

"Les cinq domaines thématiques ont été déterminés. Ensuite, il faut s'assurer que chaque problématique est bien utile pour la sphère politique. En outre, des experts doivent être invités à amener les personnes tirées au sort au même niveau de connaissances", déclare Claudine Nierth, porte-parole du conseil fédéral de l'association « Mehr Demokratie » (Plus de démocratie), qui organise la Conseil des Citoyens conjointement avec l'initiative "Es Geht LOS". « Nous avons beaucoup travaillé à la préparation thématique afin de pouvoir bien saisir ce vaste sujet et en débattre. Nous sommes maintenant impatients de voir ce qu'une partie de la population va proposer sur les différents sujets .» Le tirage au sort est organisé par les sociétés associées ifok, IPG et Nexus.

La première réunion de la Convention Citoyenne aura lieu le 13 janvier. À partir de ce moment, les participants tirés au sort délibéreront sur des questions détaillées des cinq domaines thématiques six mercredis soirs et quatre samedis jusqu'au 20 février. Au total, les consultations dureront 50 heures. Au cours de ce processus, les personnes tirées au sort recevront le soutien d'experts qui leur fourniront des informations sur les différents points de vue sur chaque sujet et répondront aux questions dans le cadre de conférences en ligne. Toutes les consultations sont modérées par des professionnels afin que tout le monde puisse s'exprimer sur un pied d'égalité. À l'issue des consultations, des recommandations d'action en matière de politique étrangère seront votées. Elles seront reçues par le Président du Bundestag, M. Schäuble, et par tous les groupes parlementaires le 19 mars sous la forme d'un Rapport des citoyens.

Près de 5 000 personnes tirées au sort dans 67 municipalités également choisies au hasard ont reçu ces derniers jours une invitation à participer à la Convention Citoyenne. Toutes les personnes invitées ont jusqu'au 20 décembre pour répondre à cette invitation. Le groupe de participants sera ensuite formé à partir de ces réponses. Ils doivent représenter de manière aussi fidèle que possible la population en termes d'âge, de sexe, d'éducation, de lieu de résidence, de taille de la ville de résidence et de contexte migratoire.

« Nous rassemblons l'Allemagne autour d'une table ! Plus les personnes sont diverses, meilleurs sont les résultats. Et nous faisons beaucoup pour que tous les groupes de population soient réellement représentés au sein de la Convention Citoyenne », explique Claudine Nierth. « Un des effets positifs d'une Convention Citoyenne, dit-elle, est que de nombreuses personnes deviennent politiquement actives pour la première fois grâce à leur participation et veulent ensuite rester actives. Les Conseils de Citoyens tirés au sort reflètent la volonté de toute la population et sont une boussole pour la politique", conclut Nierth.